Avec les collègues

Cela fait quelques temps maintenant que je prends le vélo par tous les temps. Depuis une semaine, le froid est arrivé, puis la pluie s’y est mis. Mais cette année, je ne ralenti pas mon utilisation du vélo. La pluie ne me gène plus, je ressens moins le froid et je roule plus vite ?! C’est sans doute mon imagination …

Le midi, je vais parfois manger avec des collègues au restaurant. À 5, je me fais emmener en voiture mais quand on est 6 j’essaie de prendre mon vélo. Au début, tout le monde rigole en annonçant qu’ils commanderont sans moi … mais en réalité c’est l’inverse !
Quand on veut aller dans un centre-ville, il y a souvent des rues à sens unique ou des chemins ouverts aux piétons ou cyclistes dans lesquels les voitures ne peuvent pas passer. À vélo, c’est en passant par ces rues (quand c’est autorisé!) que l’on gagne beaucoup de temps. C’est comme ça que Vendredi, je suis arrivé 20 minutes avant les 5 collègues. Ils tombent sur un parking plein, ils doivent faire le grand tour pour aller sur le second parking (où il reste 8 places) et ensuite faire tout le trajet à pied.

Pour ma part, je me suis tout simplement « garé » à 100m du restaurant ! Vive le vélo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *